Story
DES DONNÉES RÉVOLUTIONNAIRES AIDENT À LUTTER CONTRE LA MALNUTRITION INFANTILE AU HONDURAS

L’approche combinée des odd fait un zoom sur les poches les plus profondes de la pauvreté

Silvia Barrera, une jeune mère, amène son fils au centre de santé communautaire de Tomalá, au Honduras. Elle fait partie des nombreux parents qui accordent une attention particulière à la croissance de leurs enfants. « La dernière fois, il pesait cinq kilos. Il en pèse six aujourd’hui », dit-elle. 

La municipalité de Tomalá est située à Lempira, dans l’ouest du Honduras, où le taux de malnutrition chronique des enfants est le plus élevé du pays et nettement supérieur à la moyenne de l’Amérique latine. La région connaît également des sécheresses accrues et prolongées du fait de la hausse des températures, ce qui fait qu’il est plus difficile pour les gens d’y cultiver la terre et de vendre des produits agricoles pour nourrir les familles. 

La malnutrition infantile est un problème complexe enraciné dans des facteurs sociaux, économiques et environnementaux.

« Le défi pour notre communauté c’est d’unir nos forces », explique la Dre Teresa de Jesus, qui travaille au centre de santé. « Concentrer les interventions uniquement sur la santé est une solution qui ne fonctionnera pas ; les difficultés liées aux revenus des familles et aux conditions de logement freinent également le développement de l’enfant et augmentent le risque de sous-alimentation. » 

Pour venir en aide à des familles comme celle de Silvia, le Honduras travaille en partenariat avec l’ONU à la conception de solutions de développement intégrées face aux nombreux problèmes qui contribuent à la malnutrition, accélérant ainsi les progrès vers les objectifs de développement durable (ODD). 

Les consultations communautaires constituent un volet essentiel de l’approche combinée.

L’ANALYSE INTÉGRÉE DES DONNÉES EST UN MOTEUR DU CHANGEMENT 

Le PNUD apporte une contribution fondamentale avec l’approche combinée des ODD – un ensemble d’interventions qui prennent en compte tous les aspects d’un défi de développement multidimensionnel comme la malnutrition infantile.

Des méthodes révolutionnaires de collecte et de combinaison des données sous-tendent ce travail. Les données de rétroactions des populations concernant les services, les données provenant d’ONG, les données satellitaires et ce qu’il est convenu d’appeler les registres administratifs géoréférencés, qui recueillent des centaines d’indicateurs de l’exclusion, aident à cartographier les besoins de millions de personnes. 

Cette vue panoramique permet à l’approche combinée de faire un zoom sur les poches de pauvreté les plus profondes là où il y a risque que des gens soient laissés de côté. À Lempira, cette analyse révèle comment les problèmes d’éducation, de dégradation des terres, d’infrastructures, de logement et d’opportunités d’emploi sont liés et conduisent à la sous-alimentation. 

L’intégration des politiques publiques signifie équilibrer les dimensions du développement que sont le progrès social, la croissance économique et la protection de l’environnement.

Se fondant sur ces analyses, le Honduras a mis en place des politiques de protection sociale pour les enfants et leurs familles. Les systèmes surveillent la santé des enfants et répondent à leurs besoins, par exemple en améliorant les conditions de logement et en fournissant aux familles des ressources essentielles comme des réfrigérateurs pour conserver les aliments. 

« J’étais tellement inquiète que le toit tombe, mais avec cette nouvelle maison, je peux économiser sur l’entretien et dépenser plus pour mes enfants », explique Olga. 

Olga et ses enfants devant leur maison, maintenant dotée d’un plancher et d’un plafond tout nouveaux.

Esperanza López, maire de Tomalá, croit en cette approche intégrée de la lutte contre la malnutrition infantile. Sa municipalité a adopté un plan de développement stratégique aligné sur le Programme 2030 et met en œuvre une combinaison d’actions pour s’assurer que chaque enfant est bien nourri. 

« Notre rêve ? Libérer notre peuple du piège de la pauvreté, car si nous y parvenons, nous pouvons changer leur vie à tout jamais », confie-t-elle. 

-----
Texte: Catharina Klingspor, Ariana Caruso et Carolina Euceda (PNUD)
Photo: PNUD Honduras/José Mario Lagos 
Twitter: @PNUDHN @SDGintegration